http://www.interfacesriches.fr Toute l'actualité des interfaces riches (Flash, HTML5, 3D...) Wed, 26 Jun 2013 08:12:39 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.5.3-alpha Des jeux en 3D toujours plus performants avec HTML5 http://www.interfacesriches.fr/2013/04/11/des-jeux-en-3d-toujours-plus-performants-avec-html5/ http://www.interfacesriches.fr/2013/04/11/des-jeux-en-3d-toujours-plus-performants-avec-html5/#comments Thu, 11 Apr 2013 08:37:52 +0000 Frédéric Cavazza http://www.interfacesriches.fr/?p=5374 J’ai l’impression qu’il ne se passe pas un un seul mois sans que j’entende parler d’HTML5 comme le nouvel eldorado des jeux en ligne. Non pas que les possibilités offertes par HTML5 sont  supérieures à celles offertes par d’autres technologies comme Flash ou Unity, mais force est de constater la communauté y investit énormément d’énergie. Il en résulte de bien beaux projets comme le portage du moteur Unreal 3 en HTML5Mozilla And Epic Games Bring Unreal Engine 3 To The Web, No Plugin Needed.

L’année dernière, l’éditeur Epic avait annoncé en grande pompe le portage de son moteur 3D dans Flash. Capitalisant sur ce travail, ils se sont associés avec les équipes de Mozilla pour réaliser un portage similaire en HTML5 et javascript (asm.js pour être plus précis). Le résultat sera disponible d’ici quelques semaines.

Ce ne sont pas tant les performances ou le rendu qui sont impressionnants, mais plutôt le fait qu’ils ont réalisé ça en seulement 4 jours. Quatre jours pour adapter du code C et C++ en javascript (plus d’1 million de lignes de code). Autre annonce marquante de ces dernières semaines, l’annonce de l’utilisation d’HTM5 et WebGL pour réaliser la prochaine version de RuneScape, un MMO en ligne : Jagex turns to HTML5 for RuneScape 3.

Runescape en Java (à gauche) et en HTML5 (à droite)
Runescape en Java (à gauche) et en HTML5 (à droite)

Les précédentes versions avaient été réalisées avec Java, mais il semblerait que l’éditeur privilégie une solution plus universelle, comme expliqué ici :

HTML5 serait-il donc LA solution universelle pour les rich internet games ? Comme toujours, je me dois de vous apporter une réponse mesurée. Bon en fait ce n’est pas moi, mais les équipes de Waste Creative qui apporte une réponse parfaitement argumentée dans ce très beau site : Flash v. HTML. Leur argumentation repose sur le jeu Waste Invaders qui a dans un premier temps été réalisé en Flash, puis proposé sur iPhone avec Adobe Air, puis porté en HTML5.

La version HTML5 de Waste Invaders
La version HTML5 de Waste Invaders

Le rendu du jeu est le même, mais ils reconnaissent que Flash est pour le moment largement mieux déployé que les navigateurs modernes sachant exploiter HTML5… sauf sur les terminaux mobiles. Leur conclusion est que les deux technologies sont très bien et qu’ils les apprécient toutes les deux. Cela rejoint l’avis que je vous ai toujours donné : ces deux technologies ont leurs avantages et inconvénients et ne devraient pas être opposées.

Il y a certes l’argument de la technologie propriétaire, mais il faut bien reconnaitre que les plugins nous rendent quand même de fiers services, ne serait-ce que sur YouTube ou sur Facebook, qui d’ailleurs vient de nouer un partenariat avec Unity (Facebook and Unity are now in a Relationship … and it’s Awesome!). Je vous propose donc de relativiser cette fronde anti-plugins et de privilégier le libre choix à une posture trop rigide.

]]> http://www.interfacesriches.fr/2013/04/11/des-jeux-en-3d-toujours-plus-performants-avec-html5/feed/ 3 De la 3D encore plus réaliste sur vos mobiles grâce à Unity 4 http://www.interfacesriches.fr/2012/07/09/de-la-3d-encore-plus-realiste-sur-vos-mobiles-grace-a-unity-4/ http://www.interfacesriches.fr/2012/07/09/de-la-3d-encore-plus-realiste-sur-vos-mobiles-grace-a-unity-4/#comments Mon, 09 Jul 2012 16:23:23 +0000 Frédéric Cavazza http://www.interfacesriches.fr/?p=5267 Si vous lisez régulièrement ce blog, alors vous savez à quel point j’affectionne particulièrement la 3D en temps réel (à ne pas confondre avec l’infâme 3D stéréoscopique). D’autant plus qu’en ce moment, les esprits s’échauffent avec ce que l’on pourra voire tourner sur les consoles de prochaine génération avec les moteurs de Square Enix, CryTech, Unreal ou encore Quantic Dream. Mais le sujet qui nous intéresse tous est bien évidement la 3D sur les supports que nous utilisons au quotidien (navigateur web, smartphones, tablettes…).

Après de nombreuses années d’égarement, les techniques de représentation de la 3D dans un navigateur semblent se stabiliser avec WebGL d’un côté et Flash de l’autre. Mais il reste encore à traiter l’épineux problème des mobiles… Pour vous la faire simple, le marché est considéré comme “stabilisé” lorsque la majorité des éditeurs s’approprient un moteur 3D offrant le meilleur compromis entre le réalisme du rendu et la facilité de prise en main.

Exemple de rendu 3D avec Unity

Déjà présent depuis de nombreuses années, l’environnement Unity semble avoir trouvé le parfait compromis pour séduire les éditeurs de jeux mobiles. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, Unity est avant tout un environnement de développement de jeux, il a notamment été utilisé pour des jeux mobiles auxquels vous avez forcément dû jouer (Shadowgun, ZombieVille, Slingshot Racing, Smash Cops ou encore Ski Safari). Déjà plébiscitée lors de la sortie de la version 3 de la plateforme (Unity3D bientôt la référence des Rich Internet Games ?), la version 4 devrait permettre de creuser l’écart avec les solutions concurrentes.

Cette quatrième version permettra notamment d’exploiter DirectX 11 et de proposer de superbes rendues 3D.

Magnifique rendu 3D avec Unity4

Mais outre les aspects graphiques (gestion des particules, textures…), la gestion des animations 3D va être grandement simplifiée avec la possibilité de convertir un modèle 3D en avatar (lui permettant de bouger les bras, jambes, coudes… comme un squelette) et d’exploiter les mouvements d’un modèle en motion capture. En d’autres termes : vous créez le modèle et le moteur se charge de l’animer. Magie !

La quatrième version introduit également un certain nombre d’améliorations sur l’environnement de travail lui-même et le processus de création. Visiblement, la plateforme est maintenant beaucoup plus orientée vers la production de jeux sur smartphones et tablettes, un créneau très lucratif où l’éditeur trouve la plupart de ses clients : Unity 4 upgrades focus on triple-A, with a dash of web and mobile.

Toutes les conditions sont donc réunies pour que la croissance des jeux mobiles soit maintenue dans les prochaines années : des outils performants et efficaces, des éditeurs inventifs, car libérés de nombreuses contraintes techniques et des clients pleinement satisfaits avec des jeux de très bonne facture à des prix bien plus abordables que sur consoles de jeux.

]]> http://www.interfacesriches.fr/2012/07/09/de-la-3d-encore-plus-realiste-sur-vos-mobiles-grace-a-unity-4/feed/ 0 Le paysage des Rich Internet Games se diversifie http://www.interfacesriches.fr/2012/03/11/le-paysage-des-rich-internet-games-se-diversifie/ http://www.interfacesriches.fr/2012/03/11/le-paysage-des-rich-internet-games-se-diversifie/#comments Sun, 11 Mar 2012 21:37:20 +0000 Frédéric Cavazza http://www.interfacesriches.fr/?p=1303 Le marché des jeux en ligne est un secteur que je suis avec attention. Régulièrement j’essaye de faire le point sur les Rich Internet Games, que l’on croyait récemment acquis à la cause du HTML5, mais pas tant que ça. Si le principe du jeu dans le navigateur n’est pas neuf, l’innovation autour de cet usage n’a jamais été aussi forte et le paysage se diversifie, aussi bien en terme de solutions technologiques, que d’éditeurs de référence et de modèles économiques.

Dernier fait notable en date, le portage du Unreal Engine dans la dernière version de Flash : Epic touts console-quality graphics in browser-based Flash games with Unreal Engine. Cette démo est très longue à charger, mais le résultat est spectaculaire, car vous vous retrouvez en face d’un environnement en 3D temps réel d’une très grande fluidité et finesse.

Le moteur graphique Unreal Engine dans votre navigateur grâce à Flash

La mise en ligne de cette démo n’est pas un hasard, car elle est synchronisée avec le recentrage récent de Flash sur le jeu et la vidéo HD. Cette annonce est également faite conjointement avec le lancement d’un nouveau site vertical (Gaming.Adobe.com) et de différentes annonces autour de Stage3D récapitulées ici : So much stuff to talk about.

Le nouveau site consacré aux professionnels du jeu de Adobe

Adobe met donc le paquet pour se réserver la part du lion sur ce créneau. Il faut dire que le marché est juteux, non pas en nombre de joueurs, mais en nombre de studios et de développeurs indépendants. Il faut dire que Adobe a accumulé un peu de retard, surtout face à des plateformes de développement dédiées comme Unity3D qui vient de passer à la version 3.5 et qui sera utilisé dans la conversion des titres de Capcom : Capcom Bringing it in Browsers, Onimusha Soul Coming this Summer.

La compétition est donc serrée, et Adobe doit bouger vote pour encercler des concurrents de petite taille comme Unity, car de plus gros poissons viennent de rentrer dans la danse : Google’s Unified Gaming Platform.

Google vient donc d’officialiser PlayN, son framework de développement de jeux en ligne. Comme je ne suis pas un pro, je me suis renseigné auprès de Didier Girard qui m’a gentiment fourni les explications suivantes :

Voici donc une initiative ambitieuse dont Adobe se serait bien passé. Est-il raisonnable de penser que l’on peut réaliser des jeux non-casual avec HTML5 ? Peut-être : WebSonic, Sonic 3D avec WebGL ou la révolution JavaScript par l’exemple.

Toujours est-il que le débat HTML5 + WebGL / Flash + Stage 3D n’est plus réellement d’actualité, car la concurrence est ailleurs. Porter un jeu initialement conçu pour le desktop dans le navigateur est une tâche hasardeuse et plutôt ingrate, d’autant plus à l’heure du cloud gaming. Les acteurs de ce créneau connaissent ainsi une forte croissance et signent des partenariats tout à fait intéressants : Warner Bros Interactive Entertainment and Gaikai Partner to Launch World’s First Cloud-Based Streaming MMO Game Experience. Pour en savoir plus sur la stratégie de développement des deux principaux acteurs, je vous recommande l’article suivant : CES, Two cloud gaming firms, two different visions.

]]> http://www.interfacesriches.fr/2012/03/11/le-paysage-des-rich-internet-games-se-diversifie/feed/ 1 Unity en orbite grâce à la NASA (et bientôt dans Flash) (et peut-être chez Adobe) http://www.interfacesriches.fr/2011/09/20/unity-en-orbite-grace-a-la-nasa-et-bientot-dans-flash-et-peut-etre-chez-adobe/ http://www.interfacesriches.fr/2011/09/20/unity-en-orbite-grace-a-la-nasa-et-bientot-dans-flash-et-peut-etre-chez-adobe/#comments Tue, 20 Sep 2011 19:59:14 +0000 Frédéric Cavazza http://www.interfacesriches.fr/?p=1176 Voilà bien longtemps que je n’avais pas parlé de Unity3D, de son environnement de production et de son plugin qui progressent pourtant assez régulièrement (comme en témoigne cette superbe Substance Demo). Bref, tout ça pour dire que Unity3D est à l’honneur avec la toute dernière production de la NASA : Eyes ont the Solar System. Cette application en ligne est un environnement 3D permettant de découvrir notre système solaire sous toutes ses facettes :
Découvrez Mercure grâce à la NASA et à Unity

L’application est très bine conçue et permet de se déplacer en différents points de notre système solaire pour y voir les astres (planètes, lunes) et les différents engins envoyés par l’homme (les engins extra-terrestres n’y sont pas référencés). Différentes options d’affichage mettent en évidence les trajectoires des objets en orbite ainsi que les indications diverses :

Mars vu de près avec ses sondes

Il y également possible de voyager dans le temps pour revivre les grandes étapes de la découverte spatiale (uniquement les missions des la NASA) et pour admirer sous toutes ses coutures le tout dernier satellite Juno :

Détails sur le satellite Juno

Que dire sur cette application si ce n’est qu’elle est rapide à charger, très agréable à manipuler (surtout avec le mode plein écran) et simple à manipuler. Une authentique réussite qui donne un avant-gout de ce que la NASA va pouvoir proposer sur des projets plus ambitieux (notamment le prochain Astronaut: Moon, Mars and Beyond).

Ceci nous ramène donc à l’environnement Unity qui a su prouver son intérêt au marché et convaincre les institutions les plus sérieuses. Reste un problème de taille pour cet éditeur de (relative) petite taille : Le Unity Player coûte de l’argent et ne rapporte rien. C’est là où Flash 11 entre en scène et ouvre de nouveaux horizons : Unity and Flash : a sneak peek.

La dernière version de Unity (l’environnement de développement) va donc permettre d’exporter les créations vers Flash 11 et son API Stage 3D (dont la sortie officielle est programmée pour le mois d’octobre). Nous pouvons donc logiquement anticiper un abandon progressif su Unity Player au profit du Flash 11 qui supporte déjà un certain nombre de raffinements comme le moteur physique de Unity, la gestion de lumières et particules, le occlusion culling… C’est donc une très bonne nouvelle pour Unity qui va pouvoir se concentrer sur son environnement de production et partir à la conquête de nouveaux marchés comme le Japon (Unity Embraces The Heart Of The Gaming World, Launches A Tokyo Division).

L’ambition de Unity va donc être de se positionner comme la plateforme de référence pour les jeux en ligne avec la possibilité de déployer un même jeu sur iOS, Android et PC/Mac. Le potentiel des smartphones n’est plus à prouver en terme de monétisation, les jeux en flash y sont d’ailleurs très bien accueillis (The best selling iPad app on the App Store was created with Adobe Flash). Reste à assurer la distribution et la monétisation de jeux à budgets limités sur PC/Mac. Sur ce point, la montée en puissance des app store chez Apple, Chrome, Mozilla et bientôt Microsoft avec Windows 8 devrait redonner une chance aux éditeurs indépendants.

En conclusion, je dirais que le marché est en train de se structurer pour débloquer une situation quasi-monopolistique trustée par les gros éditeurs disposant de moyens considérables (plus de 20 millions de $ pour les plus gros titres). Cette redistribution des cartes (environnement de production performant et bon marché, distribution simplifiée) va stimuler les éditeurs et faire souffler un nouveau vent de créativité. La bonne nouvelle dans cette histoire c’est que tout le monde va en profiter (Pc/Mac, iOS, Android).

Je me demande bien ce qu’attend Adobe pour racheter Unity…

]]> http://www.interfacesriches.fr/2011/09/20/unity-en-orbite-grace-a-la-nasa-et-bientot-dans-flash-et-peut-etre-chez-adobe/feed/ 0 Unity3D bientôt la référence des Rich Internet Games ? http://www.interfacesriches.fr/2010/10/04/unity3d-bientot-la-reference-des-rich-internet-games/ http://www.interfacesriches.fr/2010/10/04/unity3d-bientot-la-reference-des-rich-internet-games/#comments Mon, 04 Oct 2010 08:01:15 +0000 Frédéric Cavazza http://www.interfacesriches.fr/?p=880 La semaine dernière Unity a sorti la version 3 de sa plateforme : Unity 3, what’s new? Par “plateforme”, comprenez l’environnement de production (l’éditeur), de déploiement (les moteurs graphiques disponibles sur de nombreuses plateformes desktop et mobiles) ainsi que le web player. Longtemps attendue, cette nouvelle itération représente un saut qualitatif très important pour une solution bien plus abordable que d’autres moteurs graphiques : Unity 3 brings very expensive dev tools at a very low price.

Les améliorations concernent surtout la gestion de la lumière et des textures. Le rendu est visuellement très impressionnant comme en témoigne cette vidéo :

Outre les qualités indéniables de cette nouvelle version (j’y reviendrais plus bas), Unity s’est également trouvé un partenaire de choix avec Electronic Arts qui va utiliser la plateforme pour accélérer le temps de développement / déploiement d’un certain nombre de ses produits sur différents supports (PC, Mac, consoles, iPhone/iPad, Android…) : Electronic Arts Gives Unity’s Game Development Platform A Big Wet Kiss. Ce partenariat prolonge ainsi une collaboration déjà entamée sur Tiger Woods PGA Tour Online.

Tiger Woods dans votre navigateur avec Unity3D

Pour bien apprécier les capacités de cette technologie, rien de tel qu’un petit jeu en ligne comme le tout récent Bootcamp qui vous place dans la peau d’un soldat. Le but n’est pas de proposer un jeu au gameplay parfait mais plutôt de mettre en scène les possibilités graphiques du plugin. Ça commence donc avec une vue aérienne dans les nuages pendant le chargement (avec de très beaux volumes) :

Superbe rendu des nuages et des rayons du soleil

Vous avez ensuite accès à une vue depuis l’intérieur du cockpit pour admirer la profondeur de champ :

La vue porte très loin depuis la cabine

Puis, vous vous posez et vous pouvez admirer la finesse des détails (arbres, buisson, rivière…) ainsi que les rayons de soleil atténués par les branches d’arbre :.

Les détails impressionnants de la forêt

Au bout de quelques pas, vous accédez à une zone plus urbaine avec des bâtiments de grande taille qui ne ralentissent pas le rendu grâce à la technique de l’Occlusion Culling (le moteur n’affiche que ce qui est visible par les yeux du joueur) :

Des bâtiments abandonnés au bout du chemin

Vient ensuite une partie plus rythmée où vous pouvez vous entrainer au tir avec des drones :

Appréciez le rendu des flammes et de la fumée

Au final, nous avons un rendu visuel et des algorithmes de traitement de premier choix. Bon par contre il faut bien avouer que l’affichage de tous ces détails monopolise une bonne partie de la ressource de votre machine (en fait TOUTE la ressource). Ceci signifie que cette troisième mouture ne bénéficie par encore pleinement de l’accélération matérielle, donc que le plugin ne peut pas se reposer sur la carte graphique à 100%.

Concrètement, nous avons donc une technologie de rich internet games qui semble en avance sur la concurrence… mais pas tout à fait prête pour le marché des desktops. Autant cette plateforme est utilisée avec succès sur les terminaux mobiles, autant je pense qu’il faut plus regarder du côté de WebGL pour une solution “industrielle” plus robuste sur les desktops. Plus robuste pour quoi au juste ? Plus robuste pour proposer une solution viable afin de prendre des parts de marché aux jeux traditionnels ou aux jeux en free-to-play qui nécessitent encore l’installation d’un gros software.

Mais ça ne veut pas dire non plus qu’Unity n’est pas une solution viable : Paradise Paintball est ainsi un très bel exemple de compromis intelligent entre qualité du rendu graphique, jouabilité et potentiel social. J’attends à ce sujet avec impatience la quatrième version qui devrait certainement exploiter les capacités de la plateforme d’Unity 3.

Conclusion : Unity 3 a pris une bonne longueur d’avance sur les plateformes mobiles (smartphone, PSP…) mais doit encore progresser avant de pouvoir se mettre à l’abri de concurrents comme les solutions propriétaires (par exemple celle utilisée pour Quake Live ou InstantAction) ou encore les moteurs de jeux reposant sur HTML5 comme l’Aves Engine de Dextrose récemment racheté par Zynga.

]]> http://www.interfacesriches.fr/2010/10/04/unity3d-bientot-la-reference-des-rich-internet-games/feed/ 4 Le point sur la 3D dans votre navigateur http://www.interfacesriches.fr/2010/03/24/le-point-sur-la-3d-dans-votre-navigateur/ http://www.interfacesriches.fr/2010/03/24/le-point-sur-la-3d-dans-votre-navigateur/#comments Wed, 24 Mar 2010 21:07:34 +0000 Frédéric Cavazza http://www.interfacesriches.fr/?p=783 Faire de la 3D dans un navigateur est un sacré challenge, tout simplement car ils n’avaient pas été prévus pour ça. Il n’empêche, la pression de la part des éditeurs de jeux en ligne est toujours plus forte. De ce fait, une course à la montre à donc été entamée depuis quelques temps pour combler cette lacune (lacune ?) et faire tourner de la 3D dans nos navigateurs.

Plusieurs technologies sont ainsi en concurrence et le choix n’est pas évident car on peut difficilement les comparer. J’ai déjà eu de nombreuses occasions de vous en parler, mais je souhaite au travers de ce billet faire le point avec vous et éventuellement en apprendre sur des technologies et produits que je ne connais pas (encore). Il ne s’agit pas ici de dresser une liste exhaustive des technologies mais plutôt de voir où en sont les trois plus prometteuses.

Il y a tout d’abord Flash associé à la librairie Papervision3D qui permet de faire des choses tout à fait intéressantes. Le principal avantage est que Flash est installé sur plus de 95% des ordinateurs. Illustration avec OGCOpen, une simulation de golf :

Simulation de golf avec Papervision3D
Simulation de golf avec Papervision3D

La communauté est très active autour de ce projet mais il y a plusieurs problèmes :

Hypothèse optimiste : Adobe décide d’investir officiellement dans le projet (pour l’intégrer dans les futures versions) et lance un environnement de production dédié dans Flash Builder 5.

Il y a ensuite Unity3D, une technologie propriétaire dont les principaux avantages sont les performances et la maturité de l’environnement de production (la prochaine version 3 s’annonce encore plus impressionnante).

Le rendu 3D de Unity 3
Le rendu 3D dans Unity

Problèmes :

Hypothèse optimiste : Unity est racheté ou financé par un gros éditeur et atteint la taille critique pour s’imposer sur le marché.

Citons enfin WebGL, le standard promulgué par le Khronos Group (cf. WebGL, le nouveau standard de la 3D sur le web) qui progresse à grand pas. En témoigne CopperLicht, un moteur Javascript exploitant WebGL et proposant à la fois de très bonne performances et un environnement de production dédié (cf. Copperlicht: A new WebGL 3D Engine).

Le moteur 3D de CopperLicht en action
Le moteur 3D de CopperLicht en action

WebGL semble donc être un bon compromis entre les deux technologies citées plus haut en combinant performance, ouverture et au moins un éditeur d’un environnement de production. Gros problème : WebGL n’est supporté que par les navigateurs de dernière génération (par exemple Webkit sur Mac).

Vous l’aurez donc compris, le choix n’est pas simple et il faut bien peser le pour et le contre avant de miser sur une technologie : Performances, maturité, viabilité, ouverture… La clé de cette course étant la domination d’un marché qui s’annonce très juteux : Les Rich Internet Games.

Merci de mettre en commentaire toute information complémentaire sur ces technologies ou sur des alternatives (ou même sur un benchmark).

]]> http://www.interfacesriches.fr/2010/03/24/le-point-sur-la-3d-dans-votre-navigateur/feed/ 14 Vidéos interactives et Unity 3D pour l’armée anglaise http://www.interfacesriches.fr/2009/07/08/videos-interactives-et-unity-3d-pour-larmee-anglaise/ http://www.interfacesriches.fr/2009/07/08/videos-interactives-et-unity-3d-pour-larmee-anglaise/#comments Wed, 08 Jul 2009 17:17:01 +0000 Frédéric Cavazza http://www.interfacesriches.fr/?p=557 L’armée US ayant l’impératif de devoir séduire les jeunes, elle n’a jamais été avare en interfaces riches pour séduire les jeunes recrues (Interfaces riches à gogo pour l’U.S. Air Force) et va même jusqu’à proposer un jeu en téléchargement gratuit (America’s Army). De son côté, l’armée anglaise n’est pas en reste avec cette superbe réalisation façon serious game : Start Thinking Soldier.

L’idée est de présenter le quotidien de l’armée vue au travers des yeux d’un soldat (en caméra suggestive). Le résultat est époustouflant : une succession de vidéos interactives et de mini-jeux avec un réalisme incroyable. Les missions commencent par une mise en situation plutôt soft :

StartThinkingSoldier1.jpg
Mise en situation très rapide au travers de vidéos

Ici vous êtes alors confronté à trois choix pour définir votre façon d’investir le bâtiment :

StartThinkingSoldier1b.jpg
Je penche pour le coup de pompe dans la porte...

Il y a aussi ce mini-jeu tactique pour positionner vos unités :

StartThinkingSoldier2.jpg
Encerclez votre ennemi sans trop prendre de risques

Il y a aussi des snipers à “neutraliser” :

StartThinkingSoldier4.jpg
L'ennemi est là (en haut à droite)

Vous avez aussi la possibilité de conduire une jeep (3D en temps réel grâce à Unity3D) :

StartThinkingSoldier3.jpg
Simulation de conduite en Unity3D

Et il y a même un passage dans les souterrains (toujours en 3D) :

StartThinkingSoldier5.jpg
On se croirait dans Wolfstein !

Les références aux jeux vidéo sont à peine masquées mais le tout est terriblement hypnotique et surtout très addictif car les missions s’enchaînent à un rythme d’enfer.

Bref, une réalisation d’enfer pour une incroyable immersion dans le quotidien des soldats, un sans faute.

(via BuzzBlog)

]]> http://www.interfacesriches.fr/2009/07/08/videos-interactives-et-unity-3d-pour-larmee-anglaise/feed/ 4 Comparaison de Flash et Silverlight pour le 3D http://www.interfacesriches.fr/2009/03/27/comparaison-de-flash-et-silverlight-pour-le-3d/ http://www.interfacesriches.fr/2009/03/27/comparaison-de-flash-et-silverlight-pour-le-3d/#comments Fri, 27 Mar 2009 09:16:53 +0000 Frédéric Cavazza http://www.interfacesriches.fr/?p=427 Je vous propose ce matin de découvrir cette très bonne comparaison des capacités 3D de Flash et Silverlight : Flash 10 vs Silverlight 3: Perspective 3D. (Si ce type de comparaison vous intéresse, il y a en a des tonnes ici : Flash vs Silverlight Gallery)
La 3D dans Flash et Silverlight
La 3D dans Flash et Silverlight

Bon en fait il ne s’agit pas tout à fait de 3D “100% naturelle” mais plutôt de perspective 3D (donc de la 3D simulée).

Et le résultat des courses est : Ces deux technologies se valent pour faire de la pseudo 3D mais si vous voulez vraiment passer aux choses sérieuses, il n’y a plus qu’un seul acteur (Unity3D).

tropicalparadise
Unity3D en action

Les raisons qui font que la bataille est perdue d’avance sont les suivantes :

  1. Adobe tout comme Microsoft se sont lancés dans une course à l’armement autour de la vidéo HD (et leur player respectif évoluera en priorité dans cette direction) ;
  2. Aucun des deux ne propose un environnement de production 3D performant ;
  3. On ne peut pas être bon dans tous les domaines (surtout avec un player qui ambitionne de rester sous la barre symbolique des 5 Mo) ;
  4. Il existe bien des offres plus ciblées comme Shockwave ou 3DVIA mais elles ne proposent pas une expérience aussi ludique que la technologie de Unity (le rendu visuel du premier est clairement moins bon et le second est plus lourd) ;
  5. Des initiatives de standards 3D commencent à voir le jour (cf. Standardisation de la 3D sur le web avec le html ?… ou pas).

Je pense très honnêtement ne pas me tromper sur ce point, Flash est encore largement en tête pour tout ce qui est casual gaming (cf. Flash Gaming Summit Slides and Presentation) mais Unity3D propose un environnement bien plus mature.

Pour nourrir cette réflexion je vous propose une série de liens :

Encore une fois je ne pense pas qu’il soit pertinent de comparer Flash, Silverlight et Unity, mais puisque l’on parle de 3D je ne pouvais pas faire l’impasse.

]]> http://www.interfacesriches.fr/2009/03/27/comparaison-de-flash-et-silverlight-pour-le-3d/feed/ 9