Google à l’assaut d’iTunes et d’iOS avec Chrome et HTML5 ?

Alors que Google est en train d’accélérer le rythme des innovations autour de son navigateur, les équipes de Chrome Experiment viennent de publier une nouvelle démonstration technologique autour de HTML5 particulièrement intéressante : Arcade Fire, HTML5 and Chrome. Cette expérimentation artistique met en scène le dernier titre du groupe Arcade Fire dans une chorégraphie de fenêtres orchestrées par le réalisateur Chris Milk : The Wilderness Downtown.

The Wilderness Downtown avec HTML5
The Wilderness Downtown avec HTML5

L’objectif affiché de cette création artistique est de valoriser des techniques comme la balise vidéo, le rendu 3D de la balise Canvas (avec le nuage d’oiseaux), la manipulation d’objets (les cartes issues de Google Maps et Hearth), la synchronisation des fenêtres, les dessins procéduraux (voir la capture en dessous), les filtres couleur appliqués aux images ainsi que l’incrustation de sprites dans les vues aériennes et les streets views.

Dessin vectoriel séquentiel et fenêtres synchronisées
Dessin vectoriel séquentiel et fenêtres synchronisées

Le tout forme une expérience inédite mais qui consomme tout de même beaucoup de ressources. Qu’importe, j’imagine que l’objectif de Google est de démontrer la supériorité de son navigateur et surtout d’illustrer des possibilités jusqu’alors inexploitées. Des possibilités inexploitées par un navigateur… ça ne vous dit rien ? Avec cette démonstration Google est en train de préparer tranquillement l’opinion publique à la sortie de son web OS éponyme (programmée pour la fin de l’année) qui va devoir se heurter au scepticisme des clients qui vont avoir bien du mal à faire le deuil du couple OS / logiciel auquel ils sont attachés.

Même si cette expérimentation nous prouve surtout que les navigateurs sont limités en capacité de traitement, ils préparent déjà la suite avec un gros coup : Une nouvelle version de Chrome capable d’exploiter la carte graphique des ordinateurs (Hardware Acceleration is Coming to Chrome). Petit à petit, Google est donc en train de creuser l’écart avec ses concurrents et surtout de préparer l’avenir avec un Chrome promu au status de plateforme : OS + Navigateur + App Store (cf. Chrome OS Gets Ready for Gaming). Selon cette perspective, Chrome ne serait plus réellement un concurrent de Firefox ou encore d’IE, mais plutôt d’iTunes et d’iOS. À suivre…

(via The Next Web)