Adobe lance une offensive sur les magazines numériques et les jeux mobiles

Les habitudes de consommation changent, et les éditeurs évoluent avec elles. Ainsi nous passons de plus en plus de temps sur les terminaux alternatifs comme les smartphones ou les touchbooks, et cette tendance va s’accroître fortement au vue des prévisions. Pour anticiper cette évolution Adobe a tout récemment lancé deux initiatives pour renforcer sa légitimité sur ces terminaux alternatifs.

Il y a tout d’abord l’annonce du lancement de l’offre Digital Publishing qui permet de publier des contenus de type magazine sur des touchbooks. Le premier exemple visible est le portage du magazine Wired sur l’iPad. Après cette première expérience réussie, et la petite scène de ménage en public (cf. Vivement la fin du conflit entre Apple et Adobe), Adobe propose maintenant une extension à la suite InDesign pur pouvoir intégrer des contenus multimédias et concevoir une interface adaptée aux touchbooks : Adobe to Roll Out New Publishing Software for Tablets.

L'outil de publication de magazines numériques d'Adobe
L'outil de publication de magazines numériques d'Adobe

Cette extension est composée du Digital Content Bundler qui permet d’importer des sources, de les retravailler, d’y ajouter des meta-données ainsi qu’une couche d’interactivité et de les publier dans un format propriétaire (le .issue). L’autre partie de l’offre est le Digital Content Viewer, un module de visualisation qui est proposé aux éditeurs pour qu’ils puissent distribuer leurs magazines.

La version numérique du magazine Wired
La version numérique du magazine Wired

Je ne rentrerais pas dans les détails de l’offre, mais cette dernière me semble tout à fait adaptée aux contraintes des éditeurs (ne pas révolutionner leur chaîne de production) et va permettre d’abaisser grandement le coût de transformation des publications (enfin je pense, si vous avez des retours d’expérience je suis preneur). Cette offre nous prouve donc deux choses :

  1. Adobe compte bien maintenir sa position dominante sur le créneau des outils d’édition
  2. Adobe n’est pas tant fâché que ça avec Apple (après tout ils ont besoin l’un de l’autre)

Plus d’infos ici : Creating Digital Magazines et Advancing the future of digital publishing.

Deuxième initiative, un grand concours de développement de jeux sur mobile avec Flash (sur le plateforme Android) auquel participent trois gros acteurs (Kongregate, Flash Game Licence et Mochi Media).

Jeux mobiles avec Flash sur le Nexus One
Jeux mobiles avec Flash sur le Nexus One

Il y a ainsi près de 30.000$ de gains pour chacun de ces concours qui récompensera les meilleurs jeux mobiles (en fonction de leur jouabilité, de l’esthétisme et des performances techniques). Adobe n’en est pas à son premier gallop d’essai pour les jeux mobiles en Flash (Kongregate Tests New Android Flash Implementation With 100+ Games) mais ce concours devrait fortement stimuler les développeurs. Nottons au passage l’effort de pédagogie réalisé par Kongregate qui profite de l’occasion pour publier des recommandations parfaitement bien documentées : Best Practices for Adobe Flash Multiscreen Gaming.

À ce sujet je suis à la recherche de sources donnant des ordres de grandeur de coûts / temps de développement d’applications ou jeux mobiles selon les plateformes (iPhone, Android, BB, Symbian). Si vous avez des liens, merci des les partager dans les commentaires.

(Merci à Damien D. pour les liens)

4 commentaires pour “Adobe lance une offensive sur les magazines numériques et les jeux mobiles”

  1. Posté par Mael a dit : le

    L’application wired est entièrement convertie en PNG haute def., ce qui est un peu un problème :
    le téléchargement d’un numéro peut prendre plus d’une heure trente ! Sans parler des coûts d’hébergements et de bande passante pour le diffuseur, l’utilisateur risque bien d’être frustré entre ce qu’il a vu sur le screencast publicitaire et la réalité. Pourquoi ne pas tirer parti de HTML5 et de Javascript ? On peut au moins bénéficier du cache, du multimédia etc…Enfin ce qui fait le web en somme, et qui est adapté à la presse : un ensemble de documents électroniques enrichis par l’hypertexte.
    je pense qu’ils ont les mêmes problèmes de compréhension de la chaine de production qu’avec Dreamweaver, qui est pratiquement un frein à la productivité.
    Bref, je ne suis pas convaincu (et par l’Ipad non plus).

  2. Posté par Jérémy Cohen a dit : le

    Je note l’arrivé recente de cette solution de publication pour ipad : http://epublisher.rovingbird.com/FR/home/

    Mais bon, ça fait toujours mal au *** de publier un magazine sur ipad quand on va voir les tarifs

  3. Posté par Interfaces riches > Une seconde vie pour les contenus digitaux grâce à l’iPad ? a dit : le

    […] Suite pour transformer une maquette « papier » en une application iPad (Adobe lance une offensive sur les magazines numériques et les jeux mobiles). Martha Stewart et Bonnier sont ainsi les premiers à expérimenter ce dispositif : Le plus grand […]

  4. Posté par Une seconde vie pour les contenus digitaux grâce à l’iPad ? | TerminauxAlternatifs.fr a dit : le

    […] Suite pour transformer une maquette « papier » en une application iPad (Adobe lance une offensive sur les magazines numériques et les jeux mobiles). Martha Stewart et Bonnier sont ainsi les premiers à expérimenter ce dispositif : Le plus grand […]