Playboy utilise la technologie Silverlight pour présenter 53 éditions historiques du magazine gratuitement…

Pour ceux qui ne le savaient pas, Bondi Digital, une entreprise qui numérise le contenu de magazines, a lancé récemment PlayboyArchive.com qui est développée avec la technologie Silverlight de Microsoft.

Le site Playboy Archive présente GRATUITEMENT 53 éditions historiques du magazine créé par Hugh Hefner en 1953.

Voici un aperçu général de l’interface.

La navigation

Le site de Playboy Archive est doté d’une navigation très efficace qui nous permet de voir toutes les archives facilement.

Pour la lecture, il suffit de Zoomer.

La recherche de contenu

J’adore l’idée de rechercher du contenu à l’intérieur des pages. Un vrai coup de coeur !

Il est possible de visualiser l’ensemble du contenu dans un magazine.

Il est également possible de visualiser les publicités qui se retrouvent dans le magazine.

Le partage des liens

Pour faciliter le partage des liens. Une option est intégrée dans l’interface.

Rappelez-vous maintenant du premier magazine de Playboy qui a été vendu à 50.000 exemplaires. Le sujet à l’honneur ?  … Marilyn Monroe !

Qu’en pensez-vous ?

P.-S. Bonne visite…. :)

Source : Cahri et PersonaNonData

12 commentaires pour “Playboy utilise la technologie Silverlight pour présenter 53 éditions historiques du magazine gratuitement…”

  1. Posté par Pascal V a dit : le

    Le minitel s’est déployé grâce aux 3615SEX … bien des années plus tard, Silverlight en est réduit aux même méthodes pour attirer le geek développeur. Bien triste tout cela.

    Allez, je l’admet, c’est de un peu de provocation :-) mais ces technologies propriétaires qui essayent de devenir les maîtres du net à la place du web, ça m’énerve. Si microsoft avait dépensé autant d’énergie à se mettre au niveau des autres navigateurs modernes (FF, Saf, Chrome) par exemple du coté du canvas HTML, alors le monde serait plus joli.
    Et le net plus amusant ( Cf http://www.chromeexperiments.com/ par exemple). A la place de cela, on assiste à une guerre Flash/Silverlight qui n’apportera rien d’autre à l’utilisateur que l’enfermement de ses donnés dans des systèmes incompatibles.
    Au bout du compte, on paiera plus pour moins pratique.

  2. Posté par Pascal V a dit : le

    Un truc révélateur du pb de ce genre de démarche (Silverlight Flash en co…) : dans ton propre article tu fait un lien vers une page purement html (wikipedia), au lieu de pointer vers l’information qui se trouve dans le site dont tu parles. Pourquoi donc le lien de Marylin ne pointe-t-il pas vers l’information au sein du « truc » Silverlight ? Peut–être parceque Silverlight n’a pas prévu le concept aussi simple que l’URL ?

  3. Posté par Kim Auclair a dit : le

    @Pascal V.

    Merci pour la remarque. J’ai fait la correction sur le nom du créateur de Playboy en mettant un lien sur un article qui se retrouve sur le blogue français de Playboy.

    Quant au premier magazine, les créateurs ont pensé à une option pour le partage des liens. En plus d’ajouter cette fonction dans mon article, j’ai fait la correction sur le nom Marilyn Monroe !

    Au plaisir

  4. Posté par Sunday D. a dit : le

    et bien moi je te remercie de m’avoir fait découvrir ceci !

  5. Posté par sitron a dit : le

    c’est pas mal du tout!
    l’interface graphique est horrible, mais la fonction de recherche est bien faite! Je suppose que le document de base est un pdf, ce qui permet la recherche par mot, etc… si qqun à plus d’infos là dessus je suis preneur.
    ça fait quand même mal que ce soit possible d’afficher un pdf avec Silverlight mais pas avec flash… (je me trompe?)

  6. Posté par InterfacesRiches a dit : le

    Alors là je vous trouve un peu dur, l’interface de ce site est particulièrement soigné (une très large partie de l’écran est réservé au contenu, ce qui est rare).

    Pas contre je suis choqué de totues ces publicité pour les fabriquants de cigarettes, cela fait tellement longtemps que l’on n’en voit plus en France que ça fait tout drôle…

    /Fred

  7. Posté par Yoyo69 a dit : le

    PASCAL V > tes propos sont completement faux. Ton discours ressemble fortement à qqn qui ne connait pas les technos utilisés et qui par consequent les critiquent … Sauf que pour Flash par exemple il existe les liens profonds qui permettent d’arriver directement à la page souhaitée d’un site full flash ..
    Bref, ce serait bien que tu appuies tes propos avec des arguments un peu plus costaud … D’autre part, peut on avoir qques exemples de tes travaux ??? la critique est facile .

    Je trouve le site tres bien réalisé…

  8. Posté par Romain a dit : le

    Je trouve surtout que ça fonctionne très bien (rapide) et que c’est très adapté à la lecture d’éléments d’archive. J’avais à la base une réticence quand j’ai vu qu’il fallait télécharger une appli mais c’est là aussi très efficace (comme pour un plug flash par exemple).
    Pour info je suis sur mac et ne me suis heurté à aucun problème.
    Rom

  9. Posté par Hawk a dit : le

    Une bonne utilisation de DeepZoom pour la navigation sur l’appli.

    Une interface plutôt sympa car sobre. Et comme le dit à très juste titre Frédéric, elle met en avant le plus important à savoir le contenu et non pas le conteneur. Elle est pratique et jolie et donc Design.

    Pascal tu devrais faire un peu de Silverlight2 tu verras c’est assez sympa 😉 (Et bientôt Silverlight3 = Streaming HD = 3D = Offline application)…
    Mince je suis un Geek à la solde de l’horrible Microsoft^^. Bouh ! Vous avez eu peur hein !

    Ah ! aussi pour Romain. Silverlight est CrossPlateform. Ce qui veut dire qu’il fonctionne sur Mozilla, IE mais aussi Safari. A noter aussi qu’il existe une version Linux de Silverlight1 qui se nomme MoonLight.
    Il est également possible de développer une appli Silverlight sur Eclipse.

  10. Posté par Pascal V a dit : le

    @Yoyo69 : « Ton discours ressemble fortement à qqn qui ne connait pas les technos utilisés et qui par consequent les critiquent »
    Ou que c’est bien bas … pour ton information, cela fait maintenant 15 ans que je travaille dans le web et pour ce que je fais, il suffit de cliquer sur le lien sur mon nom (mais il est vrai qu’un utilisateur de Flash ne sait pas forcément qu’un mot gras et souligné, c’est un fort indicatif de la présence de lien :-)
    Quand à ma critique, il suffit de lire le commentaire qui la suit pour comprendre que le lien/exemple dont je parlais à été corrigé par l’auteur…
    … en fait à moitié corrigé, puisque un clic sur le lien « marylin monroe » de l’article, n’amène pas à une image de marylin. Pas non plus de possibilité de retour arrière dans le site …
    Pour être plus précis sur le sens de ma première critique, je viens de passer plusieurs mois à remplacer un outil développé en Quicktime Interractive, la première des techno du type RIA que l’on a tendance à déjà oublier (illustrant d’ailleurs ainsi mon propos). Quicktime Interractive était un truc à la Flash/Silverlight (que ces deux dernières n’ont d’ailleurs pas encore rattrapés en terme de gestion de la video). Pourquoi ce remplacement ? tout simplement parce que le propriétaire de la techno (Apple) à décidé de manière unilatérale de changer de direction. Mon point principale ici est : quand on veut diffuser de l’information, on utilise prioritairement des technologies non propriétaires (le web standard). Quand on veut faire du bling bling, on prend des choses dans lesquelles on enferme ses propres données. Et on ne devrait prendre du Flash/Silverlght que si l’on ne peut VRAIMENT pas faire autrement. Ce qui est en réalité très rarement le cas. Et certainement pas le cas des archives de playboy !

  11. Posté par InterfacesRiches a dit : le

    @ Pascal V > Je ne suis pas un spécialiste de Quicktime mais il faut bien reconnaître que Falsh n’a plus rien à prouver en terme de simplicité d’intégration / souplesse / montée en charge pour la vidéo. Idem, les démos que j’ai pû voir de Silverlight 3 sur de la vidéo HD sont bluffantes (smooth streaming). A part la diffusion en HD, quelles sont les dernières améliorations de Quicktime ?

    Je considère plus Quicktime comme une technologie de niche (bandes annonces) ce qui n’enlève rein à ses qualités mais qui permet de la resituer vis à vis de la concurrence.

    /Fred

  12. Posté par Chronozoom : Visualisez l’histoire de notre univers grâce au cloud et à HTML5 « « www.InterfacesRiches.fr www.InterfacesRiches.fr a dit : le

    […] il y a quelque temps avec des solutions de visualisation particulièrement impressionnantes (Playboy utilise la technologie Silverlight pour présenter 53 éditions historiques du magazine grat…). Ils nous proposent maintenant une nouvelle expérimentation très intéressante avec le projet […]