Et on reparle des Rich Internet Games

Très grosse actualité cette semaine avec la sortie quasi simultanée de trois solutions technologiques d’interfaces riches appliquées aux jeux en ligne (lire à ce sujet mon précédent billet : Après les Rich Internet Applications, les Rich Internet Games ?).

Il y a tout d’abord la sortie publique de Quake Live, la version browser du célèbre jeu FPS qui ouvre officiellement ses portes après des mois de beta-test : Browser-based ‘Quake Live’ public beta today.

La version browser de Quake
La version browser de Quake

Ce jeu repose sur un plug-in qui ne fonctionne malheureusement pas sur Mac (donc impossible pour moi de le tester). Les premiers observateurs se réjouissent de cette nouvelle forme de distribution qui va ralentir la course à la puissance (cf. Quake Live Gives PC A Chance To Shine) et pouvoir donner une dimension communautaire plus dense à la franchise (cf. Quake Live, Community, And Its Vault Into Immortality). Difficile pour le moment d’anticiper la courbe d’adoption du grand publique mais c’est tout de même un pas de géant qui vient d’être franchi par l’industrie du jeux : Quake Live May Spark Gaming Industry Shake-up.

Autre nouveauté, le lancement en beta de plaYce, une solution de Game-Plateforme-as-a-Service qui repose sur un technologie de streaming : plaYce Launches Real-World, 3D Game Platform as a Service.

plaYce et son concept de
plaYce et son concept de Game-Plateforme-as-a-Service

Le principe de cette plateforme est de servir du poste client uniquement comme d’un terminal d’affichage, les calculs sont donc effectués du côté du serveur. L’avantage de cette architecture est de pouvoir faire tourner des jeux qui demandent beaucoup de puissance sur des machines lambda. Là encore il y a un plug-in qui ne fonctionne que sur Windows donc pas de test pour moi.

Troisième annonce avec InstantAction qui propose un concept sensiblement similaire : InstantAction Puts 3D Gaming Into Web Browsers. Le streaming semble donc être l’arme ultime des éditeurs  /distributeurs de jeux pour pouvoir toucher une clientèle plus large en cette période de crise :

L'interface de InstantAction
L'interface de InstantAction

Ils ont visiblement de grosse ambitions avec cette solution car ils envisagent déjà un portage sur Facebook et iPhone : InstantAction’s Browser Gaming, Facebook, iPhone Plans. Devinez quoi… ça ne fonctionne que sur Windows, donc toujours pas de test en vue.

Bon… outre ces problèmes de plateforme (Windows only) je trouve que ce tire groupé d’annonces est particulièrement intéressant car il préfigure de la transformation qu’est en train de vivre l’industrie du jeux avec de nouveaux modèles économiques (comme le Free-to-Play) et de nouveaux modèles de distribution (à l’image des deux précédents exemples ou encore des plateformes Steam). Pour plus d’infos je vous recommande également ce billet publié chez Hebiflux : Il y a de la vie (en 3D) dans le navigateur, tout le monde veut y être.

16 commentaires pour “Et on reparle des Rich Internet Games”

  1. Posté par Webfolio a dit : le

    C’est très impressionant. Les nouvelles capacités des applis 3d en ligne laissent imaginer des applications qui peuvent vraiment changer la face du web.
    A quand un navigateur en 3d complète ?

  2. Posté par pailo a dit : le

    « les calculs sont donc effectués du côté du serveur. » > êtes vous sur? si les calculs sont fait coté serveur,pourquoi alors pour mon CPU tourne à 50% lorsque je joue ?

  3. Posté par InterfacesRiches a dit : le

    @ pailo > C’est ce que j’ai compris du peu d’information que les éditeurs de ces solutions donnent (après tout ils sont encore en beta). Il se peut que des calculs soient fait côté client mais je ne peux pas le vérifier.

    Quel est votre ressenti sur ces solutions ?

    /Fred

  4. Posté par Trax a dit : le

    Quelle différence entre installer une appli et installer un plugin propriétaire ?

    Ne peut-on pas parler de « rich » solution que si l’on se trouve dans le browser « nu » ou au sein d’un plugin standard (Flash, Silverlight, Java, …) ?

  5. Posté par Guic a dit : le

    Il ne s agit pas de deport d´affichage et c´est bien le client qui s occupe des calculs. Imaginez la puissance cote serveur qu il faudrait pour ne serait ce que 500 joueurs en simultanne.

  6. Posté par InterfacesRiches a dit : le

    @ Trax > Certes, mais quand tu regardes un plug-in comme Unity3D qui ne pèse que 2 Mo et s’installe « à chaud », les Rich Internet Games ont pour moi un réel intérêt.

    @ Guic > Certes, mais les éditeurs de plaYce et InstantAction sont pourtant assez clair dans leur discours : « Streaming Game ».

    /Fred

  7. Posté par Google lance O3D, un plug-in pour faire de la 3D dans le navigateur | FredCavazza.net a dit : le

    […] performant (lire à ce sujet : Après les Rich Internet Applications, les Rich Internet Games ? et Et on reparle des Rich Internet Games) […]

  8. Posté par Chrome OS, la pierre angulaire de l’empire Google | FredCavazza.net a dit : le

    […] Les netbooks ne sont pas des machines très puissantes, mais pour faire du casual games ils sont largement suffisants : How Will Google Chrome OS Change Gaming?. Rappelons de plus que Google compte intégrer O3D dans la prochaine version de Chrome, de quoi en faire un parfait candidat pour du Rich Internet Games. […]

  9. Posté par WebGL, le nouveau standard de la 3D sur le web ? > FredCavazza.net a dit : le

    […] des Rich Internet Games se révèle donc radieux avec une technologie aussi rapidement standardisée qui va changer la […]

  10. Posté par Réflexions à froid sur l’édition 2009 d’Adobe Max > FredCavazza.net a dit : le

    […] dans ce domaine est rude (notamment avec des acteurs de niche comme Unity3D) et que les offres de Rich Internet Games sont de plus en plus mures et que le Cloud Gaming pointe le bout de son […]

  11. Posté par FredCavazza.net > Rétrospectives sur mes prédictions 2009 a dit : le

    […] si les seules applications concrètes de la 3D dans votre navigateur sont pour le moment les Rich Internet Games, le futur du web 3D est en train de se structurer avec le le standard WebGL et dans une certaine […]

  12. Posté par Interfaces riches > Les jeux Point and Click vont-ils revenir à la mode ? a dit : le

    […] ce moment ce sont surtout les social games et les Rich Internet Games qui sont sur le devant de la scène, mais il y a une catégorie de jeux en ligne qui pourrait bien […]

  13. Posté par Interfaces riches > Le point sur la 3D dans votre navigateur a dit : le

    […] Vous l’aurez donc compris, le choix n’est pas simple et il faut bien peser le pour et le contre avant de miser sur une technologie : Performances, maturité, viabilité, ouverture… La clé de cette course étant la domination d’un marché qui s’annonce très juteux : Les Rich Internet Games. […]

  14. Posté par Chrome OS, la pierre angulaire de l’empire Google | TerminauxAlternatifs.fr a dit : le

    […] Les netbooks ne sont pas des machines très puissantes, mais pour faire du casual games ils sont largement suffisants :How Will Google Chrome OS Change Gaming?. Rappelons de plus que Google compte intégrer O3D dans la prochaine version de Chrome, de quoi en faire un parfait candidat pour du Rich Internet Games. […]

  15. Posté par Interfaces riches > Pourquoi Google a deux ans de retard avec Native Client a dit : le

    […] Il existe de nombreuses alternatives très crédibles pour avoir de la 3D de bonne qualité dans le navigateur : Et on reparle des Rich Internet Games. […]

  16. Posté par Le paysage des Rich Internet Games se diversifie « « www.InterfacesRiches.fr www.InterfacesRiches.fr a dit : le

    […] est un secteur que je suis avec attention. Régulièrement j’essaye de faire le point sur les Rich Internet Games, que l’on croyait récemment acquis à la cause du HTML5, mais pas tant que ça. Si le […]