Adobe lance une suite d’outils de développement HTML5

Vous ne vous en rendez sans doute pas compte, mais le web est dans une étape de transformation cruciale en ce moment. Nous ne parlons pas ici des usages, mais plutôt des technologies, et plus particulièrement de HTML. La dernière évolution en date des standards (HTML5) devait mettre tout le monde d’accord et permettre à l’industrie d’appréhender cette nouvelle itération avec calme et sérénité. Sauf que le torchon brûle entre le W3C (l’organisme de normalisation des standards web) et le WHATWG (le consortium qui pousse pour faire évoluer plus rapidement les standards). Vous serez ainsi surpris d’apprendre que HTML5 n’existe pas, du moins que HTML5 n’existe pas en tant que standard web stabilisé et normalisé par le W3C. Ces derniers avaient initialement prévu de le stabiliser en 2022 (véridique), mais sous la pression des grands éditeurs ont ramené l’échéance à 2014 (W3C announces plan to deliver HTML 5 by 2014, HTML 5.1 in 2016). Trop tard pour le WHATWG, qui y travaille depuis 2007 et a décidé de reprendre en parallèle les travaux d’évolution de HTML (Relationship update on HTML Living Standard and W3C HTML5). Donc pour vous la faire simple : les éditeurs ont décidé de prendre leur distance face au W3C et la lenteur à laquelle ils font évoluer la norme HTML5 (W3C and WHATWG finalize split on HTML5 spec, forking unlikely).

Dans ce contexte, difficile de se lancer dans un chantier d’évolution pour passer de HTML4 à HTML5. Et pourtant, les changements de comportements induits par les terminaux mobiles forcent les éditeurs de contenus ou de services en ligne à évoluer : The New York Times Debuts An HTML5 Web App For iPad et Salesforce Launches HTML5 App For Sales Cloud. Est-ce qu’HTML5 est une technologie tellement révolutionnaire que personne ne peut se mettre d’accord ? Non, il s’agit plus d’une crise d’adolescence du web qu’autre chose. La cinquième version d’HTML apporte ainsi un certain nombre d’améliorations, mais elle ne change pas la face du web. La question de la mobilité est complexe à appréhender (En finir avec le débat application vs. site mobile), mais ne peut être tenue responsable d’un tel foutoir (et encore, je reste poli). À ce sujet, je vous recommande de lire la synthèse publiée par FaberNovel : HTML5, comment repenser votre stratégie web.

Bref, tout ça pour dire que la situation est plutôt instable. Heureusement, certains acteurs s’efforcent de calmer le débat et de proposer des solutions simplifiant la tâche des éditeurs de contenus ou de services en ligne. Adobe vient ainsi d’annoncer le lancement de toute une série d’outils de développement HTML5 : Adobe launches Web-focused Edge family: Animate, Reflow, Code, Inspect, Web Fonts and more. Cette nouvelle famille s’appelle donc Edge et regroupe les outils suivants :

  • Edge Animate, un environnement de production d’animations d’éléments HTML5 exploitant javascript et les propriétés CSS3 (anciennement appelé Edge) ;

    L’interface de Adobe Edge Animate
  • Edge Reflow, un outil de production de gabarits de page en responsive design;

    L’interface de Edge Reflow
  • Edge Code, un éditeur HTML / CSS / Javascript dont le noyau est issu de Bracket(un projet open source) ;

    L’interface de Edge Code
  • Edge Inspect, un outil permettant de contrôlé en quasi-temps réel le rendu d’une page sur différents terminaux (anciennement Adobe Shadow).

    L’interface de Edge Inspect

D’autres produits sont associés à cette famille comme TypekitWeb Fonts (un équivalent gratuit, mais en plus limité), et PhoneGap Build (un environnement de déploiement d’applications mobiles multi-support dans les nuages : Adobe Reintroduces PhoneGap, Expanding Mobile App Options). C’est donc une famille d’outils particulièrement complète que nous propose Adobe, d’autant plus intéressante qu’une attention toute particulière a été portée aux terminaux mobiles. Cette famille apporte donc la caution de stabilité dont le marché à besoin, elle introduit également des nouveautés très attendues, surtout face à des outils comme Dreamweaver qui se sont empâtés avec le temps. Cette vidéo de Brackets (utilisé pour Edge Code) illustre bien cette volonté de réinventer les outils de développement HTML :

L’outil qui suscite le plus d’interrogations est incontestablement Edge Reflow qui est proposé pour le moment en Sneak Peek. Une Preview Realease devrait être proposée d’ici à la fin de l’année.

Ce lancement est donc une bonne nouvelle pour l’industrie, car c’est un message fort envoyé aux éditeurs de sites et annonceurs encore indécis et/ou perplexes face à ce débat d’expert au sujet de ce qu’est et doit devenir HTML. Le progrès est en marche, et je ne peux m’empêcher de rejoindre le “camp” du WHATWG : à la vitesse où évoluent les usages et terminaux, comment pourrait-on se contenter d’une seule version des spécifications HTML tous les 10 ans (3.665 jours !).

1 commentaire pour “Adobe lance une suite d’outils de développement HTML5”

  1. Vous devriez écrire plus souvent :-)

Laissez un commentaire