De nouveaux jeux HTML5 avec Microsoft et Firefox

Décidément, les Rich Internet Games sont l’objet d’une lutte acharnée de la part des plus grands éditeurs (Le paysage des Rich Internet Games se diversifie). Si Google et Adobe ont été les premiers à se positionner, les autres ne sont pas en reste avec une contre-offensive de Microsoft et Mozilla sur le créneau des jeux en HTML5. Oui je sais, ça fait maintenant plusieurs années que l’on nous parle d’HTML5 comme le grand pourfendeur de Flash (Les jeux en HTML5 deviendront-ils une réalité), mais force est de constater que les grands éditeurs et la communauté ne ménagent pas leur peine pour nous en convaincre.

Microsoft, qui a déjà lourdement investi pour faire la promotion d’Internet Explorer 10, frappe un grand coup en s’associant à Atari pour proposer un portage de plusieurs mythiques jeux d’arcade : Atari Teams Up With Microsoft To Bring 8 Classic Games To The Browser. Pour célébrer les 40 ans de la marque, Atari vient ainsi de lancer la réédition d’une dizaine de titres (Asteroids, Combat, Centipede, Lunar Lander, Missile Command, Pong…) sur Atari Arcade.

Les titres mythiques d’Atari disponible dans votre navigateur

Les versions HTML5 ne sont disponibles que pour les utilisateurs d’IE, mais des équivalents en Flash permettent de profiter de ces rééditions sur les autres navigateurs. Ceux qui ont moins de 30 ans ne peuvent sans doute pas apprécier ces jeux à leur juste valeur (ils font partie de notre patrimoine culturel), mais force est de constater que la réalisation est irréprochable.

À terme, ce sont près d’une centaine de jeux qui seront réédités. Une excellente nouvelle, d’autant plus que les équipes de Microsoft ont de plus eu la bonne idée de fournir des explications détaillées : Building HTML5 Games for the Atari Arcade.

Hasard du calendrier, Mozilla nous propose dans la même semaine une nouvelle version de Firefox avec des performances accrues pour les jeux en 3D : Firefox 15 Offers 3D Gaming Enhancements, Background Browser Upgrades. La sortie de la quinzième version de Firefox s’accompagne donc d’une démo technique très impressionnante, BananaBread.

Un FPS dans votre navigateur avec Firefox 15

BananaBread exploite ainsi le moteur graphique Cube 2, initialement développé en C++ et OpenGL, qui a été compilé en Javascript et WebGL grâce à Emscripten. Je ne maitrise pas trop les aspects techniques de ce portage, mais le rendu est tout à fait impressionnant.

Là encore, nous ne pouvons que saluer la performance technique et graphique. Tout ceci augure un très bel avenir pour les jeux en ligne, notamment avec des environnements de production et déploiement comme Unity (De la 3D encore plus réaliste sur vos mobiles grâce à Unity 4).

Dernière annonce avec la publication de HexGL, un clone de WipeOut en HTML5 et WebGL réalisé par un français (Thibaut Despoulain).

De la 3D en plein écran de votre navigateur avec WebGL

Non seulement la réalisation est splendide, de même que le site compagnon, mais en plus, elle est l’oeuvre d’un jeune étudiant français. COCORICO !

Au final, nous avons donc de très beaux jeux  en HTML5 qui ne nécessitent aucun plugin. “OK, mais à quoi ça sert ?” me demandez-vous. Hé bien ça peut servir à une infinité de choses : Développer un business autour d’un jeu (sur le modèle d’UberStrike), proposer une advergame (comme Puma avec son très sympa Run Run), décliner la licence d’un jeu sur console… surtout si vous ciblez les tablettes. Si l’objectif est de fidéliser une audience de joueurs, peu importe que vous utilisiez une technologie propriétaire comme Quake Live. Mais si nous parlons d’une audience occasionnelle, voire d’usage unique, les jeux en 3D ne nécessitant pas de plugins trouvent tout leur intérêt (cf. la conférence qui se déroulera à Paris la semaine prochaine).

Bref, tout ceci me confirme dans l’idée que les jeux en ligne sont un enjeu majeur, à la fois économique (notamment les social games), mais aussi technologique (en tant que démonstrateurs de la supériorité d’un navigateur ou d’un moteur graphique). La bonne nouvelle dans cette histoire est que plus la concurrence est rude, et plus la technologie progresse, donc mieux sont les jeux.

Laisser un commentaire