InterfacesRiches.fr InterfacesRiches.fr
Menu
Recherche
2011 sera-t-elle l’année de la 3D grâce à Chrome et Firefox (et Flash) ?

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de 3D dans le navigateur ainsi que de WebGL. Mais à l’époque, j’en parlais au futur. Il semblerait pourtant que cette spécification d’affichage 3D dans le navigateur soit sur le point d’être généralisée grâce aux toutes dernières versions des navigateurs Chrome (Chrome 9 Sandboxes Flash and Adds WebGL Support) et Firefox (WebGL introduced in Gecko 2).

Pour mémoire, WebGL est une spécification développée par le Khronos Group qui permet d’animer des objets 3D dans votre navigateur en utilisant directement la puce graphique et non le processeur. Ça, c’est la théorie, car dans la pratique une animation conséquente monopolise toujours une bonne partie des ressources du processeur. Ceci étant dit, rappelons que cette spécification est encore en développement et qu’elle va encore subir de nombreuses améliorations afin d’optimiser son mode de fonctionnement (qui sollicite à la fois le DOM via javascript, l’API WebGL et le pilote OpenGL).

Jusqu’à présent, les rares expérimentations présentées me faisaient penser aux megademo de mon fidèle Amiga 500, mais commencent à sortir des choses tout à fait aptes à convaincre le grand public et les annonceurs. À commencer par le tout récent Google Body Browser. Cette application permet ainsi d’explorer les différentes couches du corps humain :

Explorer un corps humain avec Google Body Browser

L’animation est incroyablement fluide et il est possible d’observer l’anatomie du sujet sous tous les angles en jouant même sur la transparence des différentes couches. Cerise sur le gâteau, il y a même un moteur de recherche :

Détail des os du pied dans Google Body Browser

Voici donc une première démonstration de force de Google qui entend bien coiffer Firefox au poteau sur le domaine de la 3D avec une section entièrement dédiée à WebGL sur le site Chrome Experiments. Il est ainsi possible d’admirer un certain nombre de démos techniques comme cet aquarium que l’on peut observer sous différents angles en choisissant le nombre de poissons :

Un aquarium et des poissons, mais pas de Flash

Il y a aussi des choses plus abstraites et artistiques comme ce champ où le vent anime de façon aléatoire plus d’un millier de hautes herbes :

Plus de 500 herbes hautes animées de façon aléatoire

Mais on y trouve aussi des applications plus concrètes comme ce configurateur qui permet de personnaliser une figurine en 3D :

Customisez votre personnage avec WebGL

En cherchant dans Google, il est également possible de trouver tout un tas d’expérimentations récentes avec WebGL comme celle proposée par les équipes de KataLab qui ont créé un univers virtuel reposant sur cette technologie : WebGL powers 3D virtual world on the Web. Ce KataSpace n’a ainsi rien à envier à ce que l’on peut voir sur Second Life :

KataSpace, l'univers virtuel exploitant WebGL

Alors ça y est ? Les technologies standards ont donc remporté la bataille de la 3D en temps réel dans le navigateur ? Non pas tout à fait dans la mesure où Flash n’a pas dit son dernier mot, loin de là. Même si les dernières générations de navigateur sortiront en début d’année, il faudra tout de même quelques années avant de renouveler de façon significative le parc. Par contre, il faut 3 mois à Adobe pour déployer une nouvelle version de Flash, et la prochaine itération (nom de code Molehill) sera un authentique bon en avant : Introducing the Molehill 3D APIs.

Au final ce n’est ni Adobe, ni Google, ni Firefox, ni aucun acteur qui va remporter la bataille, car tout le monde va en profiter quelle que soit la technologie utilisée : les producteurs de contenus, les éditeurs de jeux en ligne, les internautes… Attendez-vous donc à une année 2011 particulièrement riche en contenus 3D.

arrowAucun commentaire encore

Laisser un commentaire