Pourquoi HTML5 et Flash ne peuvent être comparés

Ces dernières semaine j’ai vu passer un certain nombre d’articles qui annonçait la mort prochaine de Flash avec l’avènement de HTML 5. Je dois bien avouer ne pas du tout comprendre cette « polémique » dans la mesure où ce sont deux technologies qui ne peuvent pas réellement être comparées. A la limite nous pourrions peut-être comparer les usages que l’on peut en faire (au travers des applications) mais là encore c’est très limité.

Avant toute chose remettons tout de suite les choses à leur place : Flash est aujourd’hui déployé sur près de 99% des ordinateurs, alors que HTML5 n’est supporté que par les navigateurs de dernière génération qui représentent à peine 10% du marché (et encore…). Vous pourriez me dire que les parts de marché de ces fameux navigateurs progressent vite, mais il faudra sûrement une décennie avant que HTML5 devienne un standard de facto (pénétration supérieure à 90%). Il est donc important de préciser que de toute façon ce débat n’a pas lieu d’être pour une simple raison arithmétique.

Mais revenons aux usages : Flash est à la base prévu pour faire tourner des animations vectorielles mais au fil du temps nous lui avons trouvé toutes sortes d’usages comme les jeux, les applications, la 3D ou encore les players multimédia (musique et vidéo). Nous avons récemment vu l’émergence du SublimeVideo Player, un lecteur vidéo en HTML 5 qui semble très bien fonctionner, mais est-ce une raison pour annoncer dès maintenant le remplacement des Flash player ? Non pas réellement, d’une part pour des raisons de performance (cf. Does HTML5 Really Beat Flash? The Surprising Results of New Tests) et d’autre part car les players de dernières générations ne font pas que jouer de la vidéo, ils peuvent aussi rajouter des sous-titres, de la publicité contextualisée et même adapter la résolution au débit. Et c’est bien sur ce dernier point que les placers vidéo en HTML5 ont de gros progrès à faire, surtout comparés à des technologies comme Flash ou Silverlight qui sont capables de faire de l’adaptive streaming mais aussi du smooth streaming (cf. Sorry, HTML5 Crowd, Flash Ain’t Dead Yet).

De même, HTML5 va apporter beaucoup de choses pour les applications en ligne avec le stockage local des données… mais est-il bien réaliste d’envisager des applications de retouche photo / audio / vidéo (comme la suite Aviary) en HTML5 ? Signalons aussi que Flash n’est que le dernier maillon d’une longue chaine : Flex propose en effet un environnement de développement tout à fait mûr pour développer et maintenir des applications métier.

Il y a aussi le cas particulier des applications mobiles (cf. The Future of Web Content – HTML5, Flash & Mobile Apps) où HTML5 peut apporter des choses intéressantes… tout en présentant de grosses limitations par rapport aux applications natives. Mais là encore, une solution de Rich Mobile Application comme AIR va mettre tout le monde d’accord.

Autre élément important à prendre en compte, derrière Flash il y a aussi tout un écosystème d’agences, de SSII, de développeurs indépendants, d’organismes de formation et de clients qui ne sont pas prêt à abandonner Flash pour relever l’exploit technique de l’HTML 5. Même s’il s’agit d’une technologie propriétaire, la Flash Platform a su faire ses preuves. En définitif je pense qu’il n’est pas faux de dire que ce débat n’existe que par la volonté de 2 ou 3 blogueurs / journalistes en mal de sujet fort et de visites facilement gagnées avec des titres accrocheurs.

Néanmoins je pense que pour aborder cette question et faire un choix en toute objectivité il y a deux critères essentiels :

  • Le ROI (quelle solution est la plus viable en terme de coûts de développement / intégration / maintenance ?) ;
  • L’expérience utilisateur que vous aller proposer à vos visiteurs (qui se moquent éperdument de la technologie employée).

Le pire dans ce débat à la noix c’est que vous n’êtes et ne serez jamais obligé de choisir entre ces deux technologies : Rien nous vous empêche d’utiliser les deux pour optimiser le ROI et l’expérience. Sur ce point là je rejoins tout à fiat l’avis de Dan Mall (Flash and Standards: The Cold War of the Web).

Fin du débat.

63 commentaires pour “Pourquoi HTML5 et Flash ne peuvent être comparés”

  1. Posté par Chesne Jérôme a dit : le

    Rassurant, je commençais aussi à me lasser de l’html 5 – Flash killer…
    J’avais pas pensé à l’avantage de flash dans l’ajout de pub, sous-titres et autres dans l’utilisation d’un player vidéo qui n’est vraiment pas négligeable en fait.
    Merci pour l’article.

  2. Posté par Cricri a dit : le

    Amen !
    Content de voir qu’une « grande voix » du web aie la même opinion que moi, je commençais à croire que je me trompais quelque part.

    C’est pourtant une habitude dans l’informatique, la dernière technologie va tuer les précédentes : linux vs windows, firefox vs IE, java vs C++, C# vs Java … Et au final, tout ce beau monde coexiste plus ou moins bien.
    Mais bon, c’est aussi ce petit jeu qui motive les informaticiens à toujours innover pour dépasser le concurrent.

  3. Posté par mekal a dit : le

    je ne dirait pas que l’html5 c’est l’extase totale mais il n’est pas non plus la pour faire beau mais plus pour simplifier le travaille des developpeurs je pense au background multiple ou encore a l’effet d’ombrage c’est sur que l’on peut toujour faire de l’ombrage a l’ancienne le tout c’est d’etre patient et d’avoir du temp.
    au sujet de la video c’est tout meme lourd de devoir acheter un logiciel qui n’est pas donner afin de devoir cree un lecteur et entre autre peut on faire ceci avec du flash http://scriptevol.toile-libre.org/video5/video5.html
    je ne pense pas

    et est ce vraiment grave si flash devait disparaitre sa ne serait qu’un evolution.

  4. Posté par imbolcus a dit : le

    Flash est utilisé aujourd’hui pour 3 choses essentiellement :
    – la video
    – la pub
    – les jeux

    On peut tres aisement dire sans se tromper que la video est l’usage pour lequel flash est le plus necessaire.
    Aujourd’hui, sans flash, l’extreme majorite des gens n’est genee que pour voir les videos. Les jeux sur le net ne concernent pas une proportion plus grande que pour les jeux « normaux » (5% ? 6% grand max ?). Quant a la pub, il faudrait etre fou pour affirmer que l’utilisateur pourrait la regretter.

    HTML5 va clairement mettre une fessee a flash sur la video (une fois que le codec a utiliser sera clairement etabli bien sur). Je pense que ca ne fait pas un pli. L’adaptive streaming, c’est bien mais avec l’augmentation des debits et l’amelioration des codecs rend cela caduc en qq mois.
    A part ca, en quoi html5 ne serait pas capable d’afficher des ss-titres ? C’est justement une des 1eres demos qui est sortie. Et meme mieux, une video html5 n’est pas une bete fenetre totalement coupee du reste de la page comme l’est un flash. C’est completement integré et peut interagir d’une maniere totale avec le contenu. Imaginez les possibilités avec JS et PHP (ou un autre langage de script)…

    Et puis bon, de la meme maniere que Flash ne se resume pas qu’a la video, HTML5 a enormement d’autres fonctionnalités. Des fonctionnalités que je trouve bien plus adaptées et utiles au web et a la mobilite que celles de Flash. Ex : le stockage local, la geolocalisation, les nouvelles balises (, , , etc), le drag’n drop depuis le bureau, etc

    Flash ne disparaitra pas de la toile par magie a la minute ou HTML5 sortira bien sur ! Faut pas se mettre sur la defensive de cette maniere. Mais il est evident que Flash va reculer dans certaines niches ultra graphiques (jeux, sites « vitrines ») dans lesquels l’IDE de Flash fait des merveilles.

    Personnellement, je pense pas que ca prendra 10ans. Ca ira beaucoup plus vite car une fois que IE sera definitivement mis sur la touche, le tres fort taux de mise a jour de Firefox, Opera et Chrome assurera une deploiement ultra rapide.
    Je pense que dans moins de 5 ans, un utilisateur « basique » du net sans Flash ne s’en rendra meme pas compte voire pourra meme surfer plus confortablement sans les pubs.

    Par contre, une des lacunes d’HTML5 je trouve est le manque d’API pour permettre l’acces au materiel d’I/O disponible comme les webcams, micros, puces gps, accelerometres, boussoles, etc
    M’enfin, a part les webcams et les micros, flash ne gere pas ca non plus.
    Mais c’est un manque quand meme…

  5. Posté par Philippe a dit : le

    C’est effectivement bien de faire passer ce genre de messages, correctes donc non trompeurs.

    HTML5 est une avancée pour le « vieux » HTML qui commence à dater mais ne rivalise en rien avec Flash sur beaucoup de point de vue bien repris dans l’article.

    Les environnements de développement en Javascript commencent à poindre leur nez, je ne crois pas que Flex soit menacé mais les choses vont certainement bougées, ce qui est sommes toute bon pour le business.

  6. Posté par EtienneB a dit : le

    Ce n’est pas HTML5 contre Flash mais Standards ouverts contre standards fermés.

    Rien n’empêche le HTML5 de faire de l’adaptive streaming. Cela dépend du codec qui sera finalement choisi. Il me semble que le H.264 permet l’adaptive streaming. Peut-être Theora également, je ne sais pas trop.

    Mais en plus, Steve Jobs a raison sur un point : Adobe n’optimise pas assez son flash player. Si HTML5 peut mettre un peu de concurrence pour faire avancer flash vers une version plus optimisé, ce sera très bien 😉

  7. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ imbolcus > Oui effectivement, un player vidéo intégré dans la page peut interagir avec d’autres éléments via javascript. Reste « juste » le problème de la pénétration d’HTML5 qui mettra peut-être 2 ou 3 ans avant de passer la barre des 50%. 2 ou 3 ans pendant lesquels Adobe va certainement améliorer sa techno…

    Toujours est-il que si Flash recule sur la vidéo et se replie sur son métier d’origine (l’animation vectorielle) ce ne sera pas un drame, loin de là. Plutôt un retour aux sources.

    /Fred

  8. Posté par Philippe@on-air.hiseo.fr a dit : le

    Bien sûr qu’HTML5 et Flash ne peuvent être comparés.
    Quel est le rapport entre eux ? Aucun.
    HTML est un langage de description de page et un puissant conteneur avec maintenant HTML5 embarquant des API.

    Flash un outil destiné à créer des animations vectorielles interactives.

    Rien donc ne les oppose car ils se complètent.
    Je vais y aller de mon billet et souligner aussi la pertinence de celui-ci.

    Bonne journée.

  9. Posté par Yannick Lacaute a dit : le

    « Content de voir qu’une “grande voix” du web aie la même opinion que moi, je commençais à croire que je me trompais quelque part. »
    +1

    « Je pense que dans moins de 5 ans, un utilisateur “basique” du net sans Flash ne s’en rendra meme pas compte voire pourra meme surfer plus confortablement sans les pubs. »

    J’en doute fortement :)

    1) Pubs Flash ! Le jour ou il n’y aura plus de pubs en Flash, c’est tout simplement qu’elles seront réalisées dans une autre technologie.

    2) Concernant les vidéos : dans quelques années, il y aura certainement un format vidéo standardisé mais pour le moment, à ce que l’on peut lire sur le web, il y a de fortes chances qu’on voit apparaître des plugins vidéos à installer dans le navigateur. En d’autres mots, un retour en arrière de 10 ans. Si plugins il apparait, longue vie au FLV il y aura.

    2) Standard contre format fermé : c’est discutable lorsque l’on voit les problèmes d’interopérabilité qu’il peut exister même avec des standards. D’autre part, j’aurais tendances à dire qu’Adobe marche tout simplement sur les pas de Sun, avec une ouverture progressive pour conserver la maîtrise de sa technologie.

    3) AMHA, les plus gros dangers pour Flash ce n’est pas HTML5 mais :
    – pour l’Internet : les problèmes de référencement.
    – pour les app métiers : Silverlight.
    – pour les jeux : l’apparaition de nouveaux plugins, comme O3D de Google.

    Yannick

  10. Posté par Bruno Bichet a dit : le

    Il n’y a pas que la vidéo dans la vie. Pour moi le débat n’est pas Flash ou HTML5 et sa balise video, mais plutôt Flash ou jQuery et ses multiples possibilités pour donner (un peu) de peps à une page web.

  11. Posté par Air a dit : le

    Excellent article, comme d’habitude.
    Ça serai pas mal de le compléter en rependant à ces 2 questions (avec l’œil expert que vous avez) :

    Pourquoi les gens veulent la mort de flash ? (l’utilisation exagérée des ressources, le référencement … etc)

    et que doit faire Adobe pour cela ? (et éviter la fin de Flash)

  12. Posté par aurore a dit : le

    Je pense que c’est à cause de Steve Jobs que tout le monde pense ça. Il a dit la même chose quand il s’enervait contre adobe à propos de son ipad.

    Et aussi peut-être que certains y pensent car ils ont vu des tutos qui montrent une animation 2d de la même qualité sans passer par flash.

    Malgré tout cela j’ai énormément du mal à croire que Flash disparaîtra. Même si j’aime bien html5, je souhaite un long avenir pour Flash (il faut bien que Dofus continue à vivre hein !)

  13. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ Air > Mes réponses à tes 2 questions :
    – « Pourquoi les gens veulent la mort de flash ? » La veulent-ils forcément ? Je ne suis pas sûr car dans la tête de 99,9% des internautes Flash = Vidéo + Jeux + … Ce débat n’est matérialisé que par la volonté de 2 ou 3 éditorialistes du dimanche qui veulent récupérer des clics facilement (oui c’est bien de Mashable dont je parle).
    – « Que doit faire Adobe pour éviter la fin de Flash ? » Heu… Flash ne disparaitra jamais car il fait partie intégrante de l’expérience du web. Nous avons vu XHTML2 disparaitre mais Flash continuera d’exister pendant encore 2 décennies (sans problème).

    /Fred

  14. Posté par Manu a dit : le

    Incroyable cet article.
    HTML 5 concurrence Flash, fin du débat !
    On dirait que tu passes complètement à côté du sujet que tu es en train de critiquer.
    C’est comme dire le Mac ne concurrence pas le PC pcq c’est pas la même technologie et les utilisateurs s’intéressent uniquement à l’expérience que ça procure.
    Fin du débat.

  15. Posté par Mox Folder a dit : le

    Pour la vidéo le site d’Apple s’est toujours passé de Flash, que ce soit pour leurs pubs, les démos produits ou toute la partie trailer.

    Apple le fait, pourquoi pas d’autres ? (et là on me parle même plus de HTML5…)

    Certes ils ont une technologie à pousser (quicktime), mais de là, l’argument du 99% des machines sont équipées de flash ne tient pas car c’est une uniquement une question de conviction et de volonté politique.

    Veut-on laisser à Adobe le soin de contrôler toute le chaine de production ? Parce que eux c’est ce qu’ils veulent et ils ne s’en cachent pas c’est même leur argument numéro 1 pour vendre la suite CS! L’intérêt d’Adobe étant de vendre un maximum de licences de leurs logiciels…

  16. Posté par Mr Xhark a dit : le

    Il faut dire que Apple a un peu de mal à comprendre la différence entre les deux… en disant que le html5 sera supporté sur l’ipad et qu’il n’y a donc pas besoin de flash. C’est grossier…

    Flash est lourd, mais pas toujours ! Certains lecteurs sont très light (dewplayer, etc.)

  17. Posté par Ma revue du Web du jour ! (15/03/2010) | Geek & Cochonneries a dit : le

    […] Interfaces riches > Pourquoi HTML5 et Flash ne peuvent être comparésCes dernières semaine j’ai vu passer un certain nombre d’articles qui annonçait la mort prochaine de Flash avec l’avènement de HTML 5. Je dois bien avouer ne pas du tout comprendre cette “polémique” dans la mesure où ce sont deux technologies qui ne peuvent pas réellement être comparées. A la limite nous pourrions peut-être comparer les usages que l’on peut en faire (au travers des applications) mais là encore c’est très limité. […]

  18. Posté par Labostella a dit : le

    Hello Fred,
    Ravi de te voir réagir sur ce sujet si hot.
    Il y a deux points que je souhaiterais rajouter et qui me semblent importants dans cette refléxion.
    Le premier, c’est que la plupart du temps, dans ce débat les analystes ont l’air de considérer que l’Html5 va énormement évoluer d’ici un horizon a 5 ans tout en comparant un Flash d’aujourd’hui. Nous avons déjà là, une façon de voir les choses plus que biaisé.
    Le deuxième point, et le plus important pour moi développeur, c’est qu’il ne faut pas oublier que flash c’est pas juste un .swf qui arrive comme ça dans un page Html, c’est aussi et surtout un IDE, lorsque je veux faire un lecteur vidéo j’ai une rapidité de production inégalé car je passe par des composants, idem pour la génération d’une pub/anim via la Timeline.
    En terme de productivité, c’est pour l’instant imbattable.
    Du coup, l’une des voix de sortie pour Flash, c’est peut être, tout simplement de permettre l’export d’un projet en HTML5 et hop, on se retrouve avec un Dreamweaver de folie, un soft admirable pour la génération de contenu riche et moins riche :)

  19. Posté par Vincent a dit : le

    Vous oubliez quand même quelquechose, vous ne parler que d’IHM. Oui les standards essaient de rattraper leur retard avec HTML5 en terme de développement graphique, d’ergonomie, d’interface homme machine et d’usabilité (ou utilisabilité selon les écoles). Mais le web ce n’est pas qu’une couche présentation. La force du web (qui veut dire toile je le rappel) sont les liens hypertexte, le début de la sémantique quoi. Le fond du travail sur HTML5 est sur la sémantique justement. Autrement dit les liens qui existent entre nos pages web. Cette notion est complètement absente de Flash (à moins que je ne me trompe). Et moi je pense qu’il est le réel progrès que connaitra internet dans 10 ans.

  20. Posté par l'Ours a dit : le

    Flash est propriétaire, cela devrait clôturer toute conversation.