Adobe livre AIR pour Android et officialise les Rich Mobile Applications

Ils l’avaient annoncé l’année dernière et ils ont (presque) tenus promesse puisque Adobe vient de confirmer la disponibilité très prochaine de AIR pour Android (le système d’exploitation de Google) : Adobe Unveils AIR on Mobile Devices. J’ai encore un doute sur le “très prochaine” qui peut signifier des semaines ou des mois mais il semblerait que la disponibilité réelle soit imminente.

Donc si je récapitule :

  • AIR est un environnement d’exécution qui permet de faire tourner une même application sur différents systèmes d’exploitation desktop (Windows, Mac, Linux) et mobiles (Android dans un premier temps puis BlackBerry, Plam, Windows Phone, Symbian…) ;
  • Cette plateforme permettra d’afficher et d’exécuter aussi bien du Flash que de l’HTML ou des applications en Flex ;
  • Les applications pourront exploiter des API pour tirer partie du hardware (écran tactile, GPS, accéléromètre, caméra…).

C’est donc une grande nouvelle car cela concrétise enfin l’Open Screen Project qui vise à déployer un environnement d’exécution unique quelque soit le terminal (plus d’infos ici : Adobe AIR sur mobile). Vous pourriez me dire que le tableau ne sera pas complet tant que AIR ne sera pas disponible sur l’iPhone, et je vous répondrais que ce n’est pas un problème car il sera possible d’exporter une application en un exécutable pour iPhone (cf. Packager for iPhone). Donc d’ici quelques mois une même application Flash pourra être exécutée sur quasiment tous les smartphones du marché (le nirvana des Rich Mobile Applications).

Une seule application exploitée sur différent terminaux
Une seule application exploitée sur différents terminaux

Plusieurs vidéos et démonstrations technologiques sont disponibles ici : Preview of AIR on Android et Flash Player 10.1 and AIR 2 mobile preview videos. Attendez-vous à voir déferler un vague d’applications et de jeux en Flash “portés” sur smartphones à l’image d’Alchemist.

compatible-iPhone

Les casual games sur mobile sont une catégorie intéressante mais d’autres applications sont en cours de finalisation comme le très attendu e-magazine Wired pour touchbook (réalisé avec AIR) et prochainement disponible sur l’iPad : Transforming the Magazine Experience With Wired and AIR.

Le magazine Wired sur votre iPad grâce à AIR
Le magazine Wired sur votre iPad grâce à AIR

C’est assurément LA nouvelle de ce début d’année et j’ai vraiment hâte de voir ce que cela va donner du côté des performances et de la capacité des terminaux à “accueillir” des applications génériques. Loin de moi l’idée de jouer les pessimiste de service, mais j’ai comme l’impression que nous allons avoir droit au grand retour du “Site optimisé pour tel navigateur” mais dans une version “Application mobile optimisée pour tel OS“.

5 commentaires pour “Adobe livre AIR pour Android et officialise les Rich Mobile Applications”

  1. Posté par switcherdav a dit : le

    Excellente nouvelle, ce qui est dingue c’est qu’on a déjà eu droit au slogan “write once, run everywhere”, ou quelque chose dans le genre avec java et aujourd’hui, avec Air, on y est.

    Je rajouterais que l’énorme avantage et qu’il est beaucoup plus simple de créer des applications riches en actionscript / flash / flex qu’en java et ça, ça augure de beaux jours pour nous

  2. Posté par erick a dit : le

    En voilà un titre original… mais penses tu vraiment que Apple( iPhoneOS ) ou Google( Android ), ou autres…, ont vraiment attendu AIR pour faire des applications “mobiles riches” ??? Pas vraiment, d’ailleurs les possibilités d’un runtime tel que Air seront toujours moins “riches” que celles des applications natives. Applications mobiles “universelles” plutôt, non ?
    PS : Air mobile ( nom de code zephyr me semble-t-il ) est prévu pour “le second semestre 2010″, pas très précis non plus, mais c’est donc plutôt une question de mois.

  3. Posté par Frédéric CAVAZZA a dit : le

    @ Erick > Attention à ne pas se méprendre sur la volonté d’Adobe avec AIR qui n’ambitionne absolument pas de propulser des applications plus puissantes que celles rédigées en code natif. L’idée est de proposer un environnement d’exécution uniforme entre les différentes machines pour améliorer grandement le ROI. Illustration avec les clients Twitter comme Tweetdeck ou Seesmic : un seul code-source pour de nombreux OS ciblés. Certes il y a des limitations mais AIR représente une bouffée d’air (sans mauvais jeu de mots) pour les petits éditeurs.

    AIR mobile sera assurément une authentique révolution, pour peu qu’Adobe parviennent à sortir son player sur de nombreux OS mobiles (Android, PlamOS, MeeGo, Blackberry…).

    /Fred

    /Fred

  4. Posté par Interfaces riches > Pourquoi HTML5 et Flash ne peuvent être comparés a dit : le

    [...] de grosses limitations par rapport aux applications natives. Mais là encore, une solution de Rich Mobile Application comme AIR va mettre tout le monde [...]

  5. Posté par Judikael a dit : le

    Apple a du soucis a se faire, Android est partout et sur plusieurs terminals…